Notre nouvelle imprimante 3D Original Prusa MINI est peut-être petite, mais elle est capable de faire de grandes choses. Et des choses minuscules aussi ! Les miniatures pour jeux de table représentent un bon défi. Ces figurines sont petites et richement détaillées, de sorte que de nombreux utilisateurs préfèrent se procure une imprimante 3D SLA. Cependant, il est possible de produire des résultats incroyablement convaincants même avec une MINI d’origine – avec un petit ajout : une buse de 0,25 mm. Voyons donc comment pimenter votre prochaine session de Donjons et Dragons !

En d’autres termes : ce que nous examinons ici, c’est l’idée générale de production de minuscules figurines ou des accessoires de jeu de table sur des imprimantes 3D de loisir. Les personnages sont généralement disponibles en deux tailles – 28 et 32 mm (plus à ce sujet plus tard), ce qui est à peine plus d’un pouce – assez petit donc. Heureusement, il y a des astuces qui vous aideront à produire de superbes résultats. Inutile de dire que ce processus fonctionnera également avec les imprimantes 3D MK3S/MK2.5S. Il y a cependant des inconvénients. Soyez prêt à de longues impressions – une figurine peut prendre jusqu’à 2-3 heures selon la taille et le volume des supports.

Changez la buse !

Le changement de la buse est la première tâche clé de la liste. La buse de la MINI est facilement accessible et remplacer celle par défaut de 0,4 mm avec un modèle de 0,25 mm prend environ deux minutes et vous coûtera environ 12 USD. Le processus est décrit en détail dans le manuel, alors voici juste un résumé rapide.

Vous aurez besoin de :

  • Clé de 16 mm ou clé à molette (un bon jeu de pinces est également une option)
  • Clé à douille de 7 mm (ou un deuxième jeu de pinces)
  • Buse 0,25 mm compatible E3D

Le processus est simple et ne prend pas longtemps :

  1. Préchauffez la buse à 280 °C (Réglages – Température – Buse)
  2. Déchargez le filament (si présent)
  3. Déplacez l’axe Z vers le haut
  4. Tenez le bloc de chauffe avec la clé
  5. Utilisez la clé à douille de 7 mm pour dévisser la buse – AVERTISSEMENT : LA CLÉ À DOUILLE ET LA BUSE SONT EXTRÊMEMENT CHAUDES !! Placez la buse dans un endroit sûr. Ne touchez pas la clé à douille !
  6. Insérez soigneusement la buse de 0,25 mm et serrez-la doucement mais fermement. N’utilisez pas une force excessive !

La dernière étape consiste à ajouter le profil correspondant dans PrusaSlicer. Allez dans Configuration – Assistant de configuration – Prusa FFF et cochez buse de 0,25 mm. N’oubliez pas de configurer le bon modèle d’imprimante dans le menu de droite – il devrait indiquer Original Prusa MINI buse 0,25. Nous avons couvert en détail différents diamètres de buses dans un article plus ancien Avant de commencer le découpage, il est important de sélectionner d’abord le bon matériau. Cela pourrait vous surprendre, mais nous avons obtenu de très bons résultats avec l’ASA. Examinons cela de plus près !

Choisir les bons matériaux

Le matériau de référence le plus courant en matière d’impression 3D est le PLA. Il est largement disponible dans de nombreuses couleurs, ne nécessite aucune approche particulière et est généralement facile à utiliser. La quantité de détails sur les modèles est très bonne, mais il y a un hic : en fonction de la couleur/marque de filament sélectionnée, la quantité de détails que vous percevez peut varier. Cela est dû au fait que divers matériaux ont des propriétés différentes – par exemple la transparence, la translucidité, la brillance, certains matériaux ont des additifs (tels que des paillettes dans le Prusament Galaxy Black). Tout cela affecte la visibilité des détails, y compris des couches. Bien sûr, si vous prévoyez de peindre les modèles, cela ne vous concerne pas. Si vous prévoyez d’utiliser des figurines non peintes, voici quelques éléments à considérer: Les filaments avec des paillettes sont bons pour cacher les espaces entre les couches – mais les détails aussi !

  • Les filaments blancs fonctionnent de manière similaire – en raison d’une surface semi-translucide, ils peuvent aider à mieux masquer les couches, tandis que le modèle conserve toujours un bon niveau de détail
  • Le filaments noirs (sans paillettes) peuvent atteindre une grande quantité de détails, mais les lignes des couches peuvent être plus prononcées
  • Les filaments gris (comme le Prusament Pearl Mouse) sont un bon compromis entre les couleurs blanches et noires

Cependant, comme indiqué précédemment, de très bons résultats peuvent être obtenus avec l’ASA. Nous avons annoncé notre propre gamme d’ASA produite en interne l’année dernière et bien que ce matériau soit généralement recommandé pour les objets durables et l’utilisation à l’extérieur en raison de ses grandes propriétés mécaniques et de résistance aux UV, il fonctionne incroyablement bien pour les miniatures. Pas de création de fils, beaucoup de détails, pas de déformation (seulement dans ce cas – en raison des petites zones de contact), ne nécessite pas d’enceinte. De plus, l’ASA a un avantage majeur : vous pouvez lisser la surface de vos impressions pour vous rapprocher au moins un peu de la qualité que vous attendez des imprimantes SLA. Les résultats ne sont en aucun cas directement comparables, mais quand même – vu la taille des figurines, c’est plutôt pas mal.

Lissage des impressions 3D en ASA

Un guide dédié sur la façon de lisser vos impressions 3D a été déjà publié sur notre blog, alors considérez ceci juste comme un bref aperçu. AVERTISSEMENT : l’acétone est un liquide inflammable ! Si vous décidez d’assembler une chambre de lissage et de chauffer l’acétone à l’intérieur, vous le faites à vos risques et périls. Veuillez d’abord lire le guide complet (lien ci-dessus) pour en savoir plus sur les risques et les dangers potentiels. Gardez un œil sur votre manipulation pendant tout le processus, ne laissez pas le conteneur sans surveillance. L’acétone produit des odeurs importantes – aérez la pièce ! L’ASA est un matériau qui peut être lissé avec des vapeurs d’acétone. Que se passe-t-il au cours de ce processus ? Essentiellement, les vapeurs d’acétone ont la capacité de dissoudre les objets à base d’ASA. Si le timing est bon, la surface deviendra suffisamment douce pour que les couches commencent à fondre ensemble. Si vous en faites trop, votre impression se transformera en gelée. Bien que le lissage soit plus recommandé pour être utilisé avec des objets plus gros, il peut également être utilisé pour post-traiter des miniatures.

Veuillez noter qu’il s’agit d’un processus avancé. Cela nécessite une manipulation avec des produits chimiques et certaines compétences de base en électronique. Nous avons utilisé un récipient en plastique à base de PETG, le polypropylène étant également une option. Cependant, N’UTILISEZ PAS de conteneurs en ABS, l’acétone le fera fondre, que nous avons placés sur le plateau chauffant de l’Original Prusa MINI. Ensuite, nous avons placé une plate-forme en métal sur le fond du réservoir – l’objet que vous souhaitez post-traiter ne peut pas être immergé dans l’acétone ! Enfin, nous avons monté un ventilateur de boîtier PC sur le couvercle pour améliorer la circulation de la vapeur dans la chambre et versé un peu d’acétone dans le récipient. Ensuite, nous avons augmenté la température du plateau chauffant à 80 °C pour accélérer le processus. À nouveau : veuillez vous référer au guide complet publié ici avant de commencer !

Après environ 20-25 minutes, nous avons sorti la figurine de la chambre – vous pouvez voir les résultats ci-dessous. Un mot d’avertissement : les impressions exposées aux vapeurs d’acétone restent très molles pendant environ 30 à 60 minutes, alors manipulez-les avec soin (ne les touchez pas directement). Le durcissement complet n’est parfois atteint qu’après 24 heures. Il y a un inconvénient à ce processus: il est difficile de vous donner des chiffres exacts pour l’exposition, le volume d’acétone, etc. – tout dépendra fortement de la taille du récipient, de la taille de l’objet, de la quantité de détails, des spécifications du ventilateur. La bonne vieille approche d’essai et d’erreur sera nécessaire ici, par exemple, imprimez 5 exemplaires du même modèle et laissez-les dans la chambre pendant 15-20-25-30-35 minutes et observez quel résultat est le meilleur.

Obtenir les meilleurs modèles et comprendre l’échelle

Maintenant que vous avez choisi le meilleur filament pour le travail, il est temps de rechercher les bons modèles. L’histoire requiert-elle l’action d’un groupe de sorciers ? Ou les actes ignobles d’un terrible nécromancien ? Que diriez-vous d’imprimer un coffre plein de précieux butins – ou peut-être une imitation ? Il existe des dizaines d’endroits où vous pouvez rechercher des modèles adaptés. Avant de commencer, nous devons clarifier une chose. De nombreux personnages sont étiquetés comme « Échelle 28 mm » ou « échelle 32 mm ». Dans les deux cas, en fait, l’échelle est de 1:56, la seule différence est que l’échelle de 28 mm fait référence à la ligne des yeux du modèle, tandis que 32 mm se réfère au sommet de leur tête. Cependant, tout le monde ne s’en tient pas à ces chiffres, et vous pouvez trouver de légères variations sur le marché. En outre, il existe des options telles que « héroïque » lorsque le personnage est plus grand qu’un humain moyen, etc.

 

Bien que les meilleures figurines doivent généralement être achetées, vous pouvez toujours trouver une tonne de modèles gratuits de divers thèmes et genres sur PrusaPrinters.org. Il y a toute une section dédiée aux jeux de table, alors assurez-vous d’aller la voir. Télécharger des modèles gratuits et tester votre configuration sur eux est un excellent moyen d’apprendre toutes les astuces avant de sortir votre carte de crédit et de commencer à acheter plus de choses. Visitez MyMiniFactory, Zealot Shop, Duncan Shadow, Hero Forge, ou vous pouvez essayer la liste ultime appelée The Mini Index qui répertorie un nombre incroyable d’artistes et des liens vers leurs sites Web. Cependant, avant de décider d’acheter un modèle payant, voici quelques éléments à garder à l’esprit :

  • Les imprimantes 3D FDM/FFF ne conserveront pas tous les magnifiques détails que vous voyez sur les rendus haute résolution
  • Pensez au placement des supports – le personnage est-il très complexe avec une géométrie fine qui part dans toutes les directions et avec des parties commençant dans les airs ? Vous aurez besoin de plus de supports, ce qui peut causer des problèmes une fois que vous essayez de les retirer des parties fines
  • Quelle est la taille de la zone de contact ? Petits pieds ou pattes ? Ou le personnage est-il placé sur un piédestal ? Une petite zone de contact peut être un problème et vous devrez utiliser des fonctions telles que la Bordure pour augmenter l’adhérence.
  • Essayez de sélectionner des personnages conçus pour les imprimantes 3D FFF/FDM – ils sont généralement un peu plus volumineux, disposent d’un socle/d’une plate-forme, et les mains et les armes sont placées dans des angles qui sont plus faciles à imprimer en 3D

Découpage et préparation de l’imprimante 3D

Une fois que vous avez importé un modèle dans PrusaSlicer, utilisez les outils intégrés pour l’adapter aux bonnes dimensions (comme expliqué dans le chapitre précédent). Assurez-vous qu’il n’y a aucune erreur affichée dans le menu de droite, et s’il y en a, corrigez d’abord le modèle en cliquant dessus avec le bouton droit dans la liste. Étant donné que chaque modèle est différent, il est difficile de vous donner des valeurs et des nombres exacts. Au lieu de cela, voici une liste de nos recommandations :

  • Utilisez une hauteur de couche de 0,07 ou 0,1 mm
  • Essayez de garder les supports au minimum – vous pouvez régler le seuil de surplomb dans Réglages d’impression – Supports (disponible en Mode Avancé). Nous sommes descendus jusqu’à 15° avec quelques impressions.
  • Si vos impressions de test montrent des signes de sur-extrusion (matériau en excès sur la surface), vous pouvez modifier la valeur du multiplicateur d’extrusion. Vous pouvez la trouver sous Réglages du filament – Filament – Multiplicateur d’extrusion (mode Avancé). La valeur par défaut est 1,0, essayez donc d’utiliser 0,9 à la place et voyez si le résultat est meilleur.
  • Essayez d’éviter de placer un seul personnage avec de mains/accessoires/armes levées fins – par exemple un chevalier tenant une épée levée au-dessus de sa tête. Le problème est qu’une fois que l’imprimante arrive au moment de n’imprimer plus que la fine épée et rien d’autre, la buse restera longtemps au même endroit – cela peut faire fondre du matériau déjà solidifié. La solution ? Placez deux figurines l’une à côté de l’autre, de sorte que la buse doit s’éloigner d’un modèle, lui permettant de refroidir et de se solidifier.
  • Envisagez d’utiliser une vitesse d’impression plus lente pour améliorer la précision et minimiser les risques de « dépassement » du chemin.
  • Essayez de réduire la température d’impression de 5 °C – la MINI peut la gérer sans risquer de boucher la buse.

Une fois que vous avez découpé le modèle, vérifiez attentivement l’aperçu – en particulier les premières couches. Celles-ci sont toujours cruciales et cela s’applique encore plus aux petits modèles. La zone de contact (par exemple les pieds) sera probablement beaucoup plus petite, vous devez donc vous assurer que la base tiendra bien sur la feuille d’impression. Ce qui nous amène à la partie suivante : pour imprimer de superbes miniatures, assurez-vous que votre imprimante 3D est en bon état. Plus précisément :

  • Inspectez la buse et assurez-vous qu’elle n’est pas usée
  • Nettoyez la feuille d’impression conformément aux instructions du manuel
  • Assurez-vous que la valeur d’Ajustement en direct de l’axe Z/Calibration de la première couche est correcte

Cela pourrait ressembler à beaucoup de problèmes, mais l’inverse est vrai. Une fois que vous aurez compris l’essentiel et appris à reconnaître les parties potentiellement problématiques des modèles 3D dans PrusaSlicer, vous pourrez imprimer à peu près tout avec facilité. Et garder l’imprimante bien entretenue est, bien sûr, évident 🙂

Élargir vos options

Nous avons déjà expliqué pourquoi il est utile d’apprendre à changer de buse sur votre imprimante 3D dans notre ancien article. La MINI est compatible avec les buses 0,25, 0,4 et même 0,6 mm, ce qui vous apporte une tonne de nouvelles options. Tandis que la 0,4 mm est un bon compromis entre qualité et vitesse, la 0,25 mm vous donnera une plus grande précision dans les axes X et Y, tandis que la 0,6 mm augmente considérablement la vitesse d’impression – et étonnamment sans sacrifier trop de qualité. La buse de 0,25 mm peut être utilisée non seulement pour imprimer des miniatures, mais également pour produire des cartes de visite et autres objets sympas où la précision est extrêmement importante. Il y a cependant un inconvénient : le temps d’impression augmente de façon non négligeable. L’impression d’un seul personnage de 28/32 mm prend environ 2 à 3 heures selon le nombre de supports sous le modèle. Cependant, vous pouvez toujours imprimer facilement 3-4 figurines pendant la nuit. Et bien que la qualité ne soit pas comparable à celle des machines SLA, avec certaines des astuces que nous avons décrites ici, vous pouvez obtenir des résultats assez convaincants.